Encore un douloureux rappel de notre si fragile existence. D’une seconde à l’autre une présence qui nous accompagne depuis des décennies nous quitte brutalement. Après 10 ans de blogging, c’est sans doute une des notes les plus douloureuses -avec celle sur David Bowie- que je publie. Celle-ci vient clôturer 2016 avec un vide dans le coeur. Repose en paix l’ami.

george_michael