Mots-clefs

, ,

Si t’avais vu la tête que j’ai sur la photo de passeport que j’ai fait cet aprèm, toi aussi tu aurais fait une note de blog en catharsis. Non mais sérieusement, si j’étais un aéroport, je ne me laisserait pas voyager ni franchir aucune frontière, à part celle qui mène aux oubliettes des égouts de Paris. Si Si. CPasseport_française que j’ai vu m’a horrifiée. D’ailleurs, était ce vraiment moi ? En toute objectivité, et sans vouloir susciter aucun apitoiement, je vais vous dire ce que j’ai vu. J’ai vu une statue de cire au regard fixe et vitreux, aussi sympa qu’un bouillon knorr. J’ai vu une peau terne et blafarde, sur un visage qui arborait un non-sourire aussi naturel qu’un chihuahua qui aurait avalé un kouglopf. J’ai vu des oreilles en spok, aussi discrètes qu’une touran avec un coffre de toit déboulant à la réception du camping un 12 juillet. J’ai vu une femme vieille, laide et figée qui n’était pas moi, et qui va me narguer pendant les 15 prochaines années. Et le pire, c’est que quand je retournerai faire mes prochaines photos de passeport en 2029, je me dirai avec nostalgie : comme j’étais jeune et jolie sur ma photo de passeport de 2014…