Mots-clés

, ,

Comme c'est la fin de la saison, et que mon état de transe diminue, je peux l'avouer, oui je suis favophile. Voilà et de 1.

– J'ai commencé ma collection un beau jour il y a 14 épiphanies de ça. Mes fèves chéries, je les cache toutes au fond d'une armoire pour l'instant, sinon les enfants leur tournent autour comme des mouches 🙂 Le seul souci pour cette collec', c'est que les galettes des rois tu peux seulement en ingurgiter un certain nombre, très limité. Tu frôles la liposucion sinon. J'en suis à 14 fèves. Meuh non j'rigole, heureusement qu'il y a eBay, sinon je ne serai pas bien avancée dans ma collection.- 

Tout ça pour dire que j'ai découvert que  :

2. La fève a son Musée, le Musée de Blain, dont la collection rassemble plus de 20 000 pièces. De quoi faire rêver, perso.

3. La fève a son marché : plus de 20 millions de galettes sont dévorées dans l'hexagone chaque année

4. La fève a son association officielle (bon le site ne vend pas du rêve, ok). Mais on y apprend les dates des Salons, par exemple le prochain a Paris à lieu le 23 mars. 

5. Et la fève a son collectionneur suprême, Jean Louis Arnoud, qui a lui 100 000 fèves dans sa collection. Truc de ouf sérieux. 

6. Un bonus : ce qu'il faut savoir si toutefois vous vouliez m'acheter des lots de fèves sur eBay pour mon anniversaire (le 1er février), vérifiez bien que les lots soient "Sans double et sans santon". (phrase fétiche qui change tout sur ebay, une fois que tu as payé pour ton innocence et ton ignorance). 

 

 

Favophile