Étiquettes

, ,

A 20 pieds sous terre dans les couloirs,

Sous la lumière blanche des néons agressifs,

Au détour d'une intersection au lino noir,

On aperçoit d'abord son cocon kaki. 

 

Son corps emmitouflé semble endormi,

Ses yeux camouflés par ses cheveux gris,

De lui on devine rien, si ce n'est ses soucis,

De la grandeur de l'Etoile il ne voit que les plafonds moisis. 

 

Il dort on ne sait comment

Recroquevillé au pied de l'escalier 

Au milieu des piétons et passants 

Leur talons frôlant son visage tuméfié. 

 

Pour tout oreiller, une marche d'escalier

Pour tout paysage, les RER bondés

Un sac de couchage pour unique foyer,

La place de  l'Etoile, où j'ai le coeur brisé. 

 

 

Etoile