Mots-clefs

, , , , , , , , , , , ,

Partager une envie de sac, c'est un des trucs les plus intimes qui soit pour une amoureuse de sacs. C'est un peu comme dévoiler ses envies les plus inavouables. C'est offrir un plongeon au coeur de son moi et de son surmoi. C'est un peu comme se dévêtir et marcher nue dans la blogosphère. Bon ça va, vous trouvez sans doute que j'exagère, mais quand même, c'est vrai. Ainsi donc, si vous allez flâner du côté du 39 avenue Victor Hugo (dans le sept cinq), vous tomberez nez à nez avec la boutique Berenice. Et surtout vous tomberez nez à nez avec un sac d'une beauté incomparable. Il est en cuir, rose poudre très pâle, grand, souple. Il a l'air doux et malléable, comme je les aime. Il s'appelle The Forever, et il a des ailes dans le dos. Il a à la fois des anses et une bandoulière, il est fait pour le printemps, il est fait pour moi. Tous les matins, et tous les soirs, sur la route du travail, je passe le voir, lui rendre visite. Je lui raconte ma journée et écoute son silence avec ravissement.  Je me perds dans sa texture, je me fonds dans son pastel. Il me fait tourner la tête. Il a tout pour me plaire. Malheureusement, il a aussi un prix, étourdissant lui aussi, 399€. La photo du site ne lui rend vraiment pas hommage, mais je la partage quand même, pour la gloire. Ô sac, je t'aime d'amour. 

 

 

 

BERENICE