Mots-clefs

, , , , ,

1/ Ta zone de confort est unique au monde, elle t'est strictement personnelle. C'est normal, tu es unique. Pas la peine de comparer avec ta voisine. 

 

2/ Ta zone de confort est indispensable, vitale. Quelle qu'elle soit, elle t'assure ta stabilité. Pour prendre son élan, faut un socle.

 

3/  Il n'y a que toi qui puisses pousser les limites de ta zone de confort, parce qu'il n'y a que toi qui connaisses les limites ta zone de confort.  

 

4/  Sortir de ta zone de confort c'est instinctif quand tu es enfant, en vieillissant, il faut te forcer. Prendre sur toi, dire oui au lieu de dire non. Réapprendre à être un enfant. 

 

5/ Sortir de ta zone de confort n'est pas facile. Si tu trouves que c'est facile lesdoigtsdanslenez, et que c'est le pied, c'est que tu es encore dans ta zone de confort. Et ouais. Essaye encore.

 

6/ Sortir de ta zone de confort n'est pas forcément radical. Va pas te jeter tout de suite du haut de la Tour Effeil en parachute. Tu peux commencer par une nuit au camping sous une tente instantanée Quechua. C'est une image.

 

7/Sortir de ta zone de confort te fait avancer. Quoiqu'il arrive, tu auras avancé. Si c'est positif, tope là, si c'est plus hard, tu auras essayé. Dans une zone de confort, le mouvement est concentrique, on tourne en rond. La vie, c'est plus sympa si tu ne tournes pas en rond. 

 

8/ Sortir de la zone de confort devient urgent quand tu dépenses plus d'énergie à essayer de rester coûte que coûte dans ta zone de confort plutôt que d'en sortir. 

 

9/ Sortir de ta zone de confort peut se tenter dans  plein de domaines, familial, pro, perso, mental, physique, chaque jour offre une multitude d'opportunités pour découvrir de nouvelles facettes de ton potentiel.   

 

10/ Quand tu seras sorti de ta zone de confort et que tu auras goûté au plaisir addictif de petites victoires sur toi même, tu auras un petit sourire intérieur qui vaut toute la richesse du monde. 

 

 

Et en bonus, la célèbre citation de Neale Donald Walsh pour finir  “Life begins at the end of your comfort zone.”  Moi, ça me tente. 

 

 

Camping

 

photo morguefile