Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

Salut les cliqueurs donc. Ah voilà, donc on a tous pris sur nous pour que le petit dernier puisse voir quelques animaux ailleurs que sur l'iPad. C'était ric rac, vu que c'était le dernier jour aujourd'hui hein. On s'est dit tant qu'à faire, on va y aller quand il n'y a pas trop de monde, à l'ouverture donc. Bon plan, puisque le périf était vide, et les parkings du Paris Expo Porte de Versailles aussi.

 

Bon bien sûr, on arrive par le Hall 8 et les vaches sont au Hall 1, mais c'est pas grave, on traverse à grands pas, on compte les enfants toutes les 10 secondes. Pis on dit "non" aussi toutes les 10 secondes, vu qu'on passe par le Hall 7 avec whatmille stands de saussices, crêpes, sandwichs, glaces, chocolats, tartiflette, choucroute, sucettes, fromages, et que sais je. Je vous rappelle qu'il est alors 9h du mat.

 

On compte les enfants. Super couloir aéroport tapis roulant. On court derrière les enfants. On compte les enfants. Hall 1, enfin, à nous vaux vaches cochons ! La foule s'intensifie, les parisiens sont matinaux. On compte les enfants. On se surprend à confirmer que oui, c'est normal qu'il y ait des oeufs dans l'enclos des poules. Boudiou, heureusement qu'on est venus. On s'extasie avec eux devant les belles blondes d'Aquitaine, et devant celles du Vercors aussi. Pis toutes les autres. On compte les enfants. On passe par les moutons, les chèvres, oui il y a des cornes, c'est normal les enfants. Ah !!! Voilà les 3 petits cochons ! Oui ils sont trop mignons, pis ils dorment, non on ne les touche pas, non.

 

Ah, quoi ? Pipi ? Oui pas de problème, on va trouver des toilettes. Quoi, pipi tout de suite ? Ok ok on y va ! Allez vite, aux toilettes les enfants. Et là, erreur fatale : tu ne comptes pas les enfants. Tu arrives au toilettes, et il n'y en a plus que 4. Il te manque Emma 6 ans, elle a un jogging rose, un pull noir, des lunettes roses et noires, et un bracelet avec son nom et ton téléphone écrit dessus, et c'est ta fille. Tu te vois devant le commissaire, tu as des bouffées de chaleur, la tête qui tourne. Tu hurles Emmmaaaaaaa et tout le monde s'en fout. Tu te dis que tu préfères mourir. Non, elle n'est vraiment pas là. 4. Il n'y en a que 4. Putain c'est pas possible, tu en as 5, pas 4. Emmmmmmaaaaaaaaa ! Tu cours partout, surtout en rond, autour des toilettes. 

 

Et là, ton fils ainé te sauve, il te donne une piste, un espoir. "La dernière fois que je l'ai vue, on était chez les cochons". Tu cours chez les cochons, tu hurles Emmmmaaaaaaaaa. Tes yeux deviennent supersoniques, tu scannes les millions de visiteurs en dessous de la ceinture. Et puis tu entends les plus belles paroles que tu n'as jamais entendu de toute ta vie " je l'ai trouvée Maman ! ". 

 

L'édition 2012 du Salon de l'Agriculture s'arrête là pour toi. Elle se terminera sur cette note qui t'a fait éclater de rire alors que tu pleurais de joie : on avait perdu Emma au rayon des cochons ! Tu comptes tes enfants. Et tu t'en vas.

 

 

 

Photo (23)

 

Photo (23)
IMG_1268

 

IMG_1268

Photo (23)

 

Photo (23)

 

Photo (23)

 

Photo (23)

 

Photo (23)

 

 

IMG_1300

Photo (23)