Étiquettes

, , ,

Le dimanche s'avère être une bonne grosse journée de mère. Sans rigoler. Quand tu te lèves, tu te dis, "cool c'est dimanche". Voilà. C'est à peu près tout ce qui va être "cool" dans ta journée.

 

Le temps de dire la phrase, et voilà que tu dois te lever préparer le petit dej pour tes enfants affamés. Comme par hasard, le week-end c'est le seul jour où ils ont faim le matin, alors que toute la semaine, c'est toi qui les supplie de manger quelque chose avant l'école. Comme par hasard.

 

Tout s'enchaine très vite après cette première vaisselle, les devoirs de la semaine, signer les cahiers, décliner les invitations aux sorties scolaires, ou les accepter que dis-je, pis HOP, c'est l'heure d'habiller tout le monde et de filer au marché, acheter 5 fruits et légumes par jour et par habitant du foyer pour la semaine à venir. Euh dans mon cas ça fait 245 fruits et légumes, ça rentre pas dans le caddie donc on fera au mieux hein.

 

Eh ! T'as vu l'heure ! Il est 13h ma belle, les estomacs s'éveillent boudiou, il faut préparer le repas ! Après la deuxième vaisselle, il est pile poil l'heure de Bob l'Eponge, trop parfait le timing, tu peux tous les mettre en rang d'onion sur le canap sous une couverture, ouvrir grand les fenêtres … et faire le ménaaaaaage ! Youpiiiii Bob l'Eponge !!! Balai, serpillère, 3 machines en route, ça roule ma poule tu déchires. Ferme la fenêtre quand même dès que le sol est sec, tu voudrais pas te retrouver avec 5 malades lundi matin, hein. 

 

Oh mais dis donc, j'avais pas vu l'heure ! Il est 15h ! Vite, au fourneaux ! Il y a d'autres mères du dimanche qui arrivent pour le goûter. Elles aussi ont un timing très précis, on est mère du dimanche, ou on ne l'est pas ! Elles arrivent après le biberon de la deuxième sieste, et avant l'heure du goûter, comme ça elles peuvent reprendre le bus et rentrer pile poil pour l'heure du bain. Ah ben oui, le dimanche, c'est minuté les gars. 

 

Après quelques délicieux gâteaux et cookies tous faits maison par chacune des mères du dimanche (bon, arrosés d'une coupe de champ' -bah c'est bientôt noyel, non-), les diverses mères réemitouflent leurs divers rejetons et courent avec leurs poussettes pour ne pas râter leur bus. Toi, tu ressens un vide, mais c'est pas grave, je te rassure, tu en as pour 30 mn de ménage. Et tu sais quoi, ça tombe bien, car il reste 30 mn avant l'heure du bain, veinarde. Go ! 

 

Ah, les voilà donc tous baignés et peignés, t'es contente parce qu'aucun n'avait de poux. Il faut savoir se satisfaire de petits bonheurs ma bonne dame. Oups, mais ma foi, c'est presque l'heure du diner ! Le dimanche soir, c'est légumes à volonté, vu que ton caddie, tu te l'es trainé toute la route, il faut bien commencer à les écouler tes légumes frais. 

 

Ma foi, après la 3ème vaisselle, tu sens comme une espèce de fin du tunnel arriver. Tu prends un moment de recueillement avec ton paic dans la main et tes cheveux en bataille pour penser à tes copines qui ont pris le bus dans le froid pour repartir à l'autre bout de Paris. Tu te dis que c'est des chouettes mères du dimanche quand même d'être venues de si loin partager un bout de gâteau au yaourt avec toi. Et leur biberons. Et leurs couches. Et leur poussettes. Et leur courage. 

 

Allons allons, assez de rêveries. Allez, c'est l'heure du coucher. Une sorte de victoire sur la journée challenging que tu viens de vivre. Rien qu'un dimanche parmi 51 autres. Des brossages de dents, des bisous, des calins, et Hop. Là tu vas forcément perdre patience devant le 5e pipi alibi pour ressortir du lit. Crie un bon coup, c'est pas grave, ils ont besoin de limites. Quand ils trouvent les tiennes, c'est le bon moment de leur apprendre. 

 

Mais tu sais quoi, le plus cool pour les mères dimanche, c'est qu'àprès, elles peuvent finir le fond de champagne, bien calées derrière leur ordi, et bloguer. Bon dimanche 😉

 

 

Mères du diamnche