Mots-clés

, , ,

Tu sais qu'on est vendredi. Tu sais que le week-end arrive. Premier conseil gratuit : rases les murs à la cantine ce midi. Ou trouves toi un dej à l'extérieur. C'est mieux. Parce que sinon, il va falloir que tu répondes à LA question du vendredi midi : "et toi tu fais quoi ce week-end ?" 

 

Et là, ton coeur s'emballe, de fines gouttes de sueur te dégoulinent le long de la tempe, et en même temps que tu vois en slow motion tous les regards de la tablée conviviale se tourner vers toi, leurs yeux suspendus à tes lèvres en attente de la réponse ….  des centaines d'images de ton futur week-end se bousculent dans ta tête … et tu dois choisir laquelle leur servir :

 

– des images de toi à quatre pattes en train de trier les paires de chaussettes : tu zappes. 

 

– des images de toi trainant ton caddie de surgelés à toute allure dans la rue pour arriver chez toi avant la camionnette de livraison qui t'apporte le reste de tes courses : tu zappes.

 

– des images de toi en train de faire des shampoings anti-poux à la chaine et de passer le peigne mégafin qui arrache plus de cheveux que de poux : tu zappes

 

– des images de toi en train de feuilleter vers minuit moins le quart une revue de cuisine et de rêver que tu vas un jour essayer de faire toi même un Succès (un vrai come chez Le Nôtre) : c'est limite, mais en enrobant un peu, ça passe. 

 

– des images de toi en train de regarder les yeux empreints de nostalgie tes baskets de courses se couvrir de poussière dans le fond de ton placard : pô bien. tu zappes. 

 

– des images de toi en train de surveiller simultanément les devoirs allant du coloriage magique au écritures des grands nombres en passant par la conjugaison du futur antérieur pendant que le petit dernier te demande de lui lire une histoire, ou de lui faire une cocotte en papier, bof, aucun intérêt, tu zappes. 

 

Tout ça ne prend que quelques dizièmes de secondes bien sûr, et on en revient à l'image du départ en slow motion, où toutes les têtes se sont maintenant tournées droit vers toi, et là, tes lèvres glossées s'animent avec une assurance que tu ne soupçonnais pas : Ce week-end, je bloggue. Et vous ? 

 

*  Pfiou, sauvée par le blog. *


 

Fish