Mots-clefs

Déplacement dans un lieu dépayisant, voire idyllique, permettant des loisirs libres et variés, alliant découverte, gastronomie et sport, pour un résultat de détente intellectuelle et physique parfait et un bonus de beau corps bronzé et svelte. 

 

Si vous avez compris le sens de cette définition, et encore mieux, si vous l'avez vécu cet été, c'est soit que vous n'avez pas d'enfants, soit que vous n'en avez pas 5, soit que vous en avez 6 mais que vous vous appelez Mr et Me Jolie Pitt. 

 

Parce que dans tous les autres cas, je vous propose de remplacer le mot "vacances", [car il est traître, inadapté, et complètement désuet ], par :

 

Période d'esclavagisme intense, en terrain extérieur, entrainant souvent le surmenage et la nostalgie de votre open space, accompagné parfois de maigres rayons de soleil sur l'arrière de votre cou, sur l'épaule droite, lorsque vous vous baissez pour débarasser la table de jardin. 

 

ou encore : 

 

Période hors des locaux de votre métier rémunéré, passée à gonfler des brassards et surveiller des baignades, merci la Méditérannée à 19 degrés qui rend les enfants bleus, en dehors de faire la vaisselle et les machines de linge, ou de chasser les souris hors de vos valises samsonite parce que la campagne c'est bec de bien. 

 

On peut aussi essayer comme ça : 

 

Période destinée à remplacer le plein temps de votre patron par un temps plein de mère, consacré à donner le maximum d'attention à vos enfants affamés d'attention et accrochés à votre moindre souffle, enfants que vous sous-attentionnez toute l'année parce que vous êtes à plein temps, le tout en dehors des période de chasse aux araignées, mygales, guêpes, frelons, limaces, hyppopotames, dans les salles de bain avec le ELLE du 12 février 1989 gracieusement mis à votre disposition par le propriétaire de votre location. Parce que la campagne, c'est bec de bien. 

 

 

Oui, bon, je suis de retour hein. Yessssssss 😉

 

 

Photo