Mots-clés

, , , , , , ,

Pas facile dans une grande fratrie de répartir équitablement toute l'attention d'une mère. Si tu ne sais pas doser, t'inquiète, tes enfants te feront rétablir l'équilibre d'eux même. Là encore chacun sait exactement appuyer là où il faut. Parce que je suis bienveillante, magnanime, et mère de 5 manipulateurs enfants je partage ici quelques astuces essentielles à ta survie zen de mère.

 

Avant de poursuivre ta lecture, je te conseille de t'imprégner des 3 règles suivantes. 

1. Si tu ne te connais pas, saches que ton enfant lui, te connait. Par coeur. 

2. Si tu ne donnes pas spontanément assez d'attention à ton enfant, il te la prendra spontanément.

3. Si tu montres une faille dans ta logique (sans limite de temps), il s'y engouffrera. 

 

Depuis sa naissance, il a identifié tes points forts et tes points faibles. Quand affectueusement tu dis "je le connais comme si je l'avais fait", lui sait déjà inconsciemment "je la connais comme si je venais d'elle". Il sait exactement quels mots clés de la formule magique prononcer pour obtenir au choix ce qu'il désire.

 

A son répertoire : (je ne cite là que les armes de manipulation les plus redoutables, les yeux de cockers n'en faisant pas partie)

 

– la répétition, redoutable sur le moyen terme, et même sur le court terme. Aucun de nous pauvre adulte ne peut survivre à la répétition lancinante d'un mot ou d'une série de mots inlassablement répétés sur le même ton. Une astuce, prendre ta décision très rapidement : tu cèdes ou tu tiens, mais surtout il faut décider très vite. L'intérêt unique de la prise de décision rapide étant d'écourter ta douleur aux tympans et l'attaque sur tes nerfs de l'insidieuse répétition, et aussi, le cas échéant, épargner ton honneur. 

 

– le niveau sonore, oui celui qui porte atteinte à l'intégrité de tes oreilles et de celles de tout être adulte normalement constitué. La seule parade efficace identifiée par votre serviteur étant de mimer la sourditude absolue et la non compréhension totale désolée je n'entends plus rien en langage des sourds muets. (Appli dispo sur iPad, remerciez moi). 

 

– exiger le plus pour obtenir le moins, cette technique souvent combinée à la répétition est très subtile. Demander un pain au chocolat avant le déjeuner équivaut à une fin certaine de non recevoir. Par contre demander 36 fois un pain au chocolat avant le repas, pour recevoir 36 non, et enchainer alors juste après sur : "Alors juste un petit tic-tac maman ?", là c'est un chef d'oeuvre de manipulation. Je recommande d'ailleurs la médaille d'or pour ce cas précis. Car inévitablement, le petit tic-tac sera accordé à des fins purement politiques de la maman qui croit ainsi pouvoir postuler à la fin de la journée au titre de la maman la plus gentille du monde. Mais je vous le demande, qui manipule qui en fait ? 

 

– l'extrême patience, contrairement aux idées reçues, les enfants ont bien plus de patience que nous. La meilleure preuve étant qu'ils peuvent patienter des semaines, même des mois, afin de trouver la faille ultime dans ta logique d'adulte, et s'y engouffrer inopinément. "Comment ça je ne peux pas prendre un petit tic-tac avant le déjeuner ? Quand c'était les vancances de noël où il faisait froid et  quand on était chez Mamie et qu'on devait manger les tomates farcies toutes rouges avec du blanc autour, tu m'avais laissé manger un petit tic-tac avant le déjeuner, donc c'est possible, puisque je l'ai déjà fait donc pourquoi pas aujourd'hui ? " Hein oui, c'est vrai, je vous le demande, pourquoi pas aujourd'hui alors. Bon courage pour la pagaie, faut ramer. Ou donner le petit tic-tac. 

 

– le Doute, avec un D majuscule. Semer la graine du doute dans la conscience de sa mère est assurément l'une des armes les plus efficaces de notre progéniture, d'autant plus efficace qu'après une décennie d'étude sur 5 sujets, j'en conclue que cette faculté est innée et intuitive. Pour savoir si vous avez été contaminé par le Doute, c'est simple. Vous est il déjà arrivé de penser intérieurement "Et si c'était vrai ?" alors que ça vous parait improbable ? Bienvenue au club. Un exemple : une gamelle au jardin. Gros hurlements sonores rameutant la foule. L'inspection préliminaire rapide mais efficace de l'oeil pro de la mère ne détecte aucun problème dans les signes vitaux. Quelques erraflures réglementaires, rien de sérieux. Verdict "C'est rien ça va passer, retourne jouer on s'en va bientôt". Et là, ça passe ou ça casse. L'enfant en manque d'attention peut décider instinctivement de semer la graine du Doute. Pour cela, il lui suffit de répéter à 15 mn d'intervalles pendant 3h (notez l'usage subtil de la répétition, voir plus haut) "j'ai mal à l'intérieur de la tête maman" avec des yeux de cockers. Le mal est fait. Dois je appeler un médecin ? Dois je aller aux urgences ? Et si c'était très grave ? Mon dieu, suis je une mère indigne ? En attendant, il se délecte consciencieusement de son cornet de crème glacée devant Bob l'Eponge après sa partie de cache cache endiablée au jardin. Et toi de te répéter inlassablement et intérieurement "Et si c'était vrai ?".

 

 

Y 042a

 

photo morguefile.