Mots-clés

" Lundi matin 9h00 : Veuillez patienter pendant que Windows se connecte au réseau local" :

– ça t'énerve quand même un peu tu t'agites avec ta souris.

– t'y crois pas, chaque seconde te semble 1h, tu rafraichis ta page comme un maboule.

– tu imagines Bill gates dans une cible pour fléchettes empoisonnées et toi en cannibale sanguinaire. 

 

"Mardi 13h : Tu files rapidos à ta banque pour déposer un chèque urgent, ton sandwich à la main. Fermeture exceptionnelle ce jour."

– tu inspires profondément, tu expires doucement, tu retournes au bureau, tu racontes à personne.

– tu consultes ton horoscope en ligne, au cas où fallait pas sortir de chez toi.

- tu relis 150 fois le mot. Tu ne comprends pas ce qui est écrit, ton cerveau refuse.

 

"Mercredi 8h20 : Tu fais la queue au centre de loisirs pour l'inscription, avant ta réunion de 9h bien sûr."

– tu supplies la maman devant toi de prendre ton enfant tant qu'à faire.

- tu craches ton venin sobrement en papotant avec la maman derrière toi.

– tu envoies un courrier recommandé qui s'intitule : la russie en  plein Paris, inadmissible.

 

"Jeudi 4h du mat, trouver le flacon de doliprane, bien sûr sans la pipette dedans, et chercher la pipette partout" :

– tu restes zen avec le bébé brûlant dans tes bras.

– tu pestes intérieurement contre le dernier qui a utilisé la pipette (toi).

– tu te consumes et brûles dans les cieux tel une super nova. 

 

" Vendredi 18h, RER, escalator. Boulet sur la file de gauche, toi derrière :

– et ben quoi, c'est sans doute un touriste.

– non mais je rêve pincez moi au secours pourquoi justement ajourd'hui.

– pardon pardon laissez passer quoi quel boulet! 

 

" Samedi 17h. La caisse la plus lente du supermarché."

– bah j'ai l'habitude, normal, tu fais un peu ton caliméro intérieurement.

– mais pourquoi j'ai pas fait houra.fr tout serait tellement plus simple dans ma vie mais pourquoi pourquoi pourquoi.

– Tu rentres chez toi et tu te défoules sur la page Facebook du Supermarché. Parce que.

 

"Dimanche matin 6h : le bébé se réveille, il est en pleine forme, lui."

– tu t'en fous, tu as lu l'intégrale de Ghandi en 10 tomes la veille au soir.

– tu as tellement bien géré ta patience pendant 6 jours, tu te dis, bon un de plus et ça fera 7.

– tu fais semblant de pas l'entendre jusqu'à ce que ton sang atteigne les 130°celcius sur le baromètre du mercure de reichter. 

 

 

Sablier