Mots-clefs

, ,

La maman de 5 enfants,

ayant allègrement dépensé  

Pour Noël,

Se trouva fort dépourvue

Quand les soldes furent venues :

Plus un seul petit euro

De derrière les fagots.

 

Mais elle n'ira pas crier famine

Chez la banquière sa voisine,

La priant de lui prêter

De quoi encore dépenser 

A la saison soldes sacrifiées .

 

Je boycotterai les soldes entières, 

promis juré, foi de maman,

et il n'est point d'article sur terre

à -50 ou -60 pour cent

Qui me fera penser autrement.

 

Cette fable a t-elle une morale ?

Pas de quoi vous faire verser une larme.

– Nuit et jour le mois de décembre

Je dépensais gaiement, ne vous déplaise.

 

– Pas vous ? J'en suis fort aise.

Eh bien ! Profitez maintenant.

 

 

Fables