Étiquettes

, , , ,

Je suis une (très) grande optimiste. Sans doute à la limite de la naïveté pour certains. J'ai une foi (quasi) inébranlable en la nature humaine. Je suis convaincue qu'à la base puisque l'homme naît bon, pur et innocent, il a de ce simple fait une chance de le rester. Et c'est armée de cette espèce de foi naturelle en l'Homme … que oui, j'ai fait 5 enfants.

 

Le souci, c'est qu'aujourd'hui, certains jours, ma foi vacille. J'ai l'impression qu'en ce moment, tout part en vrille dans le monde. Je ne sais pas si ça a toujours été comme ça, si chaque génération est persuadée que "c'était mieux avant", ou si … c'était vraiment mieux avant.

 

Est ce que c'est la sur-information de notre époque qui fait que nous sommes sur-exposés aux médias qui  nous abreuvent (consciemment ?) de milliers d'atroces faits divers ou de reportages sur des dérives affolantes de la société  ? Parce que si on écoute tout ça, moi je vous le dit, avoir fait des enfants dans ce monde relève de l'inconscience, voire de la pure folie, et je suis à interner direct. 

 

Mais je ne sais pas comment vous le dire, vous le décrire. Je ne veux pas céder à l'Atrocité, je refuse de croire que ces actes atroces, barbares, que ces dérives horribles sont le sens général de la marche de la nature humaine. Je resterai forte et convaincue que nos enfants peuvent grandir dans un monde meilleur. Et je n'ai pas dit dans le monde des bisounours, j'ai juste dit un monde meilleur. 

 

En tout cas, c'est dans ce sens que j'essaie jour après jour d'élever mes enfants, et de m'élever moi, quand autour de nous plus rien ne fait de sens. Parce que c'est justement si on n'y croit plus, que plus rien ne fait de sens. 

 

 

20100410_4090