Mots-clefs

Pas envie de rire ce soir. Mais alors pas du tout. Les poux. 

Depuis le 3 septembre, je suis en service poux prolongé. Si vous comptez bien, ça fait 16 jours d'alerte poux non-stop. En continu les amis. Semaine et week end compris. Si c'est pas les têtes, c'est les draps, si c'est pas les draps, c'est les habits, si c'est pas les habits, c'est que c'est le jour de la relance des têtes. Au moins 3 fois par tête et par semaine, et j'ai 6 têtes à traiter. Et encore des poux. Ou des lentes. Ou des poux et des lentes. Mais quand les mères comprendront elles que si on ne traite pas les poux, ils restent !

Pas envie de rire ce soir. Mais alors pas du tout. Fatiguée. Fatiguée des poux. Fatiguée de la rentrée. Fatiguée de dépenser des fortunes en traitement non-stop. Fatiguée d'être la meilleure amie de ma pharmacienne. Fatiguée de pouvoir me vanter de savoir écrire le 50 millions de consommateurs spécial poux. Le problème ne vient pas des traitements. Le problème vient des mères. S'il n'y en a qu'UNE qui ne traite pas son enfant, les efforts des 99 autres mères sont VAINS. Et il n'y a rien qui m'épuise plus que faire des efforts en vain.

Où sont les mères ?

PortraitCN_0110

Morguefile pour la photo.