Mots-clefs

Ancien de chez Sanofi, il a plaqué sa fenêtre de salarié sur le périf pour monter sa petite entreprise à lui, un taxi sur le périf. 

Joe le taxi n'est pas un taxi comme les autres, il parle, mais il sait écouter. Tous les jours, ce ne sont pas des clients qui défilent sur sa banquette arrière, mais des vies qu'il accompagne sur un bout de chemin. 
Des anecdotes, il en a à revendre. D'ailleurs, il va les revendre. Tous les soirs, il rentre chez lui, et quand les autres taxis comptent la recette de la journée, lui écrit patiemment un formidable livre rempli d'émotions. 
Ces tranches de vie qu'il partage le marquent. Il en a vu des coeurs brisés à consoler, des coeurs énervés à calmer, des coeurs jaloux à raisonner, mais aussi des coeurs joyeux, des coeurs amoureux, des coeurs impatients. Tous se livrent à lui le temps d'un trajet, et lui garde dans son coeur un petit bout d'émotion de chacun de ses passagers d'un jour. 
Joe le taxi m'a surprise en larmes sur sa banquette arrière, et la course finie, il a arrêté son compteur le temps de partager ma peine. Prendre Joe le Taxi, c'est un peu comme profiter d'une séance chez un psy ambulant. 
Joe le taxi, il s'appelle Papy Taxi. Et son livre sortira à la fin de l'année. 
Moi j'ai dit à Papy Taxi qu'il aurait pu faire un formidable blogueur, et que j'achèterai son livre 😉