Mots-clefs

, ,

Ben moi je me pose plein de questions en fait. Sur le gap des générations de femmes, notre évolution de femme, et les conséquences de cette évolution dans nos vies. Et ouais. Pas si simple je crois. Surtout que (aïe aïe aïe) je ne crois pas que les hommes avancent main dans la main avec nous. Mais allons y, je vais vous donner quelques exemples, où je ne vais même pas parler des hommes (presque^^). 

Aujourd'hui, quand nous autres les femmes finissons notre cong' mat', il n'est pas rare que nous ayions déjà perdu nos 25 kg de grossesse, ou presque. Grâce à qui, faute à qui, peu importe, c'est un fait. La volonté de retrouver notre corps est beaucoup plus successfull. Quand j'étais petite, je me souviens très bien entendre la plupart des femmes me dire, "je n'ai jamais perdu mes kilos de grossesse, voilà 20 ans que j'essaye". Sic. Les femmes ne sont plus les mêmes. C'est un fait. 

Aujourd'hui, quand nous autres femmes sentons une inégalité flagrante au sein du couple, sérieusement, on l'ouvre. Pas question de faire la vaisselle seule à vie, de ramasser à vie les chaussettes jetées de l'homme, ou de baisser à vie la cuvette des toilettes derrière lui. On l'ouvre, on demande, on rappelle, on suggère, on exige, …. on "reproche". (Bienvenue au club). Je ne suis pas une ancêtre, mais je peux vous dire qu'avant, nada. Les femmes ne se posaient même pas la question. Elles faisaient. Elles assuraient en silence.  
Et je ne vais même pas aborder tout le reste, depuis le droit de vote, au travail (même si la parité n'est pas encore acquise), en passant par les femmes dans la politique, les postes de PDG, l'armée, les sports…. dans tous ces domaines où l'homme régnait en maitre absolu jusqu'à pas très longtemps du tout.  
Et bien sûr, nous avons tout ça tout en ayant conservé, sauf exception, notre rôle prédominant au foyer et notre rôle exclusif dans l'enfantement. Ouaip. On est les grandes gagnantes de ce siècle mine de rien. On a le beurre et l'argent du beurre, même si pour ça, on bosse comme des malades, puisqu'il faut bien le dire, on est rarement aidées. 
Ben moi si j'étais un mec, je ne saurais plus quels sont mes repères. 
Alors moi jdis ça jdis rien : 
Mais si un couple sur 3 divorce aujourd'hui, c'est peut être pas juste parce que c'est plus facile de divorcer, mais peut être parce que nous les femmes, notre génération en tout cas, entre nos mères et nos filles, n'avons pas encore trouvé notre équilibre….. Et nos hommes non plus 😉