Mon numéro 5 a 19 mois. Alors soit je me fais effectivement viellasse, ce qui est possible somme toute, soit je ne puise pas mon énergie au même endroit que lui, ce qui est également possible, somme toute. Parce qu’en gros, il a nettement plus la pêche que moi. 

A force d’avoir cherché sa source intarissable d’énergie, j’en suis venue à une conclusion. Eureka. La différence fondamentale qui me sépare de lui (et non, je ne parle pas de mon âge avancé^^),c’est que lui, comme tous les moins de 24 mois (environ), vit à 100% dans l’instant présent. 
Le passé n’existe plus à la seconde où il devient passé, et l’avenir n’est rien. Il n’y a que le présent qui compte. Il ne vit qu’au présent. Et à fond. Et je suis sûre, mais sûre, que c’est de là que les – de 24M tirent leur force et leur énergie hors du commun. 
Nos énergies d’adultes sont entachées non pas par notre âge, mais par les boulets passés que nous trainons « ah ce matin je me suis levée trop tôt, je suis fatiguée… », et par les fardeaux futurs que nous envisageons « ah mais ce soir il va falloir que je fasse encore 18 machines de linge… ». Du coup, on ne se consacre pas au moment présent à 100%. 
Sans rire, je suis sûre que notre inaptitude, une fois adultes, à vivre à 100% dans le présent pèse sur notre énergie « brute ». Brute.
Brut de pomme, soit de mordre;)

Originally posted on wanted101.vox.com