1. Les enfants. 

Entre les poux qui ressucitent comme les zombies, les bains incontournables, les bagarres tympans killer, les devoirs complètement exagérés, les anniv épuisants, les calins qui se jalousent, les lunettes qui se recassent régulièrement, les jardins qui ne semblent vider l'énergie que des parents, les bals masqués de l'école pour lesquels il faut trouver ze déguisements qui tuent tout, les soirées astronomie de l'école que si tu n'y vas pas avec ton enfant t'es une mère indigne, les gatals à préparer pour lesdites soirées pour déguster entre parents le dur labeur des mamans qui se défoncent….
2. Le ménage. 
Entre les sols qui ne restent propres que 10 mn par jour, la vaisselle qui se croit dans never ending story, les giga tonnes de poubelles à sortir qui semblent s'auto-reproduire pendant que t'es au boulot , la bonne idée du ménage de printemps qui te casse le dos ou le poignet (si si) pour les 10 jours qui suivent, le deuxième effet kiss kool des poux – après les cheveux, les draps et tous les textiles à laver- les volets électriques qui ne se relèvent plus et tu ne peux pas décemment faire vivre ta famille dans le noir sous peine de voir débarquer la dass honnêtement ils auraient raison, les cuvettes des toilettes qui non, contrairement à ce que tout le monde pense ne s'auto-nettoient pas, et la poussière qui s'accumule là où même la main de ton bébé n'entre pas ouf d'ailleurs …
3. Les courses.
Quand t'as fini d'acheter les produits ménagers, y'a plus de couches, quand t'as fini de racheter des courses, y'a plus de légumes, quand t'as fini de racheter des légumes, y'a plus de café (au secours), quand t'as fini de racheter le café, y'a plus de produits laitiers, quand t'as racheté les produits laitiers, y'a plus de papier toilette, quand t'as racheté le papier toilette, y'a plus de liquide lessive, et quand tu vas claquer 200 euro au franprix et que tu crois dans ta tête naïve que cette fois c'est sûûûûr t'as tout, t'arrives chez toi, et t'as plus de déodorant et en plus ta fille t'annonce que t'avais promis deux gateaux au yaourt pour le bal masqué de demain et bien sûr, tu viens de faire bouillir tous les bons oeufs que t'avait pensé à acheter….. 
4. Les papiers. 
Entre les factures de cantine à payer, les bons de garantie que tu sais que t'as rangé quelque part mais tu sais plus où, les papiers du divorce que tu dois relire "tranquillement" (la bonne blague) et renvoyer signés, la carte de famille nombreuse que tu dois faire depuis 3 ans sauf que tu ne retrouves plus tous les papiers nécessaires et qu'entre temps t'as eu un enfant de plus, les passeports qui se périment avant que t'aies eu le temps de voyager, les relevés bancaires qui s'entassent (des millions d'arbres au moins), les relevés annuels qui arrivent en signe prémonitoire que tu vas bientôt devoir remplir ta déclaration d'impôts (ça fait un an déjà???), les fiches de salaire que t'essayes vainement de réunir au même endroit….
5. Les chats.
Indépendants? C'est très relatif la notion d'indépendance moi je trouve. Faut bien quelqu'une qui ramasse les kilos de crottes, quelqu'une qui change les litières, quelqu'une qui ramasse les poils des chats qui te ruinent la life, quelqu'une qui sorte les poubelles de crottes, quelqu'une qui rachète les sacs de litière de 243 kilos en poids perçu avec son poignet amoché par sa bonne idée de ménage de printemps, quelqu'une qui rachète des sacs de croquettes en plomb semblerait-il vu le poids des sacs, quelqu'une qui lave les draps urinés dessus pendant que t'avais le dos tourné dans un moment d'extrême inattention qui te coûte finalement très cher…. non il faut se rendre à l'évidence, les chats, c'est la mort de ton indépendance à toi, femme.    
6. Le linge. 
Aaah mon sujet préféré. Qui leur a lu la bible aux habits sales sérieux? Ils se multiplient bibliquement comme des grains de sable ! Et vas y rassembles, tries, lances ta machine, attends qu'elle finisse, transfères dans le sèche linge à tes risques et périls, étends au milieu de ton salon ce qui doit être suspendu, attends que ça sèche en lançant une troisième machine pour croire que tu vas réussir à en finir, tries dans chaque bac à linge le linge sec de César qui doit aller dans l'armoire de César etc, ranges dans chaque armoire ce que tu crois appartenir à chacun sachant que t'auras toujours un plus petit que toi pour t'annoncer que tu t'es trompée d'armoire….
7. La féminitude
Ben vas y,  faut caser ton Body Minute mensuel, ton coiffeur hypothétique, tes ongles à vernir si t'as d'la chance, les douches quotidiennes à l'arrache, les cheveux à rééduquer un minimum avant d'aller bosser, le maquillage, même nude (genre j'assure en mode) avant de montrer ta face au monde extérieur hostile, dénicher une petite fringue nouvelle régulièrement par chance histoire de te prouver que tu existes encore en tant que femme, faut bien aussi prendre le temps de faire les choses interdites aux moins de 18 ans, pis faire l'échange hiver/été dans l'armoire à chaussures parce que franchement les bottes noires t'en a trop marre, pis faire tes transvasage de sacs et en profiter pour retrouver tes tickets restos perdus au fond de ton trop grand ITbag que de toutes les façons ils périmaient fin février et qu'on est en avril…..
8. Le boulot. 
Ben oui quand même. Faut bien bosser. 
9. Les imprévus.
Forcément. Les visites impromptues, la vieille tante qui vient passer le week end, les maladies infantiles qui n'arrivent que la nuit, les machines qui font grève sous ton propre toît surtout quand c'est des box d'accès à internet, la livraison des chaises que t'attendait qui finalement bien sûr sont hypra difficiles à monter avec des millions de vis, l'évier qui se bouche quand c'est jamais le moment, puisque c'est jamais le moment, la batterie de ta voiture qui te lâche quand t'as chargé tous tes enfants à bord et que tu leur avais promis une visite génialissime à la ferme du bois de Vincennes, ton navigo qu'il faut recharger parce que le premier du mois ça revient hyper vite en fait, et bien sûr les tubes de colle pour l'école qui se vident plus vite que leur ombre et que t'as l'impression que ton salaire passe chez uhu en fait … 
10. Les autres blogs. 
Ben ouais, quand t'es accro, faut bien trouver le temps pour ton addiction et aller les lire… et vas y que ton google reader déborde de nouveaux liens, que tes alertes pleuvent, que ta communauté publie et publie, que les nouveaux sujets innondent le web, que tu aimes autant les blogs technos, que divers, que beauté, que cuisine, que illustr, que DD, que tu es bien contente d'aller lire les blogs de tous ces blogueurs et blogueuses que tu as eu la chance de rencontrer une fois, que t'as autant de plaisir à lire les notes de ces inconnus si proches, que y'à l'autre qui a lancé sa tablette et que t'as toujours pas eu le temps d'aller lire les chroniques dessus, que quand t'as fini avec les blogs, y'a les twitt et les statuts ….. 
Alors moi je me demande…. avec tout ça… quand est ce qu'on blogue, hein ? 

 

Originally posted on wanted101.vox.com