Aujourd'hui j'ai reçu un petit mot de Sophie, directrice de publication sur la plateforme Parle avec elles. Elle me présente le récit de Frédérique, La princesse aux petits pois. Cette plateforme communautaire sur laquelle je suis inscrite depuis sa création, est une plateforme d'échange pour les femmes, qui ont eu de près ou de loin, affaire au cancer du sein. J'en fait partie. Celles de loin.

Le récit de Frédérique est formidablement bien écrit, et très très émouvant. Le problème que j'ai avec ce cancer là, c'est qu'il m'effraie. Alors je fais comme l'autruche, entre deux mammographies (annuelles), j'ai tendance à raser les murs, et à faire profil bas. Comme si faire l'autruche allait m'épargner, comme si faire l'autruche, me rendrait invisible aux yeux de ce cancer. "La princesse aux petits pois" m'a fait pleurer. C'est idiot, mais je n'ai pas la capacité de recul nécessaire pour lire sans pleurer ces témoignages. Je pense aux proches que j'ai perdu, je pense à moi, et à comment je réagirais si un jour, j'étais la "Princesse aux petits pois."

Voilà, ça fait du bien d'en parler, de ne plus faire l'autruche. Toutes mes pensées vont aux Princesses aux petits pois, et à Sophie, qui fait un travail formidable. Merci Sophie.

Originally posted on wanted101.vox.com