Celui là est garagiste et véliplanchiste. Celle ci est oeunologue et à moitié couverte sur ses photos. Cet autre est étudiant et aime Radiohead. Celle ci est artiste et alcoolique. Cet autre est web deux zéroeur et basta. Cet autre ne parle que de musique tandis que celle  là ne parle que de ses enfants. Chez cet autre encore, on peut trouver tout sur la politique, et un peu de WoW.

Personne n'est forcé d'ajouter une dimension virtuelle à sa "vraie" vie.

Les personnes qui ont ouvert un compte de partage en ligne, l'ont fait volontairement, et ce qu'elles y partagent, c'est ce qu'elles veulent bien partager. Certains seulement une facette, d'autres plusieurs.

Nous ne connaissons que les facettes que l'on veut bien nous montrer.

Finalement, un peu comme dans la vraie vie.

Les gens que l'on cotoie au travail, dans les magasins, ou à l'entrée du cinéma, ne nous montrent qu'une seule facette d'eux: Celle du responsable marketing, à l'aise dans son boulot, celle de la boulangère, visiblement pas heureuse dans son boulot, ou celle de la caissière souriante du Gaumont. Seulement la facette qu'ils veulent bien nous montrer.

Mais dans le cercle intime, dans la vie familiale, au quotidien du quotidien, alors le compte de partage est différent. On aperçoit les autres facettes de la personne… y compris celles qu'elle ne voudrait pas forcément partager 😉  

 

 

 

Originally posted on wanted101.vox.com