Et voilà, je vais encore passer pour une vieille jeune réac, mais tant pis. Il faut que je vous dise.

Le décor, c’est la ligne 14 du métro.
L’heure, c’est celle de pointe, 18h.
La température, c’est celle qui te fait ruisseler même avec ton anti-transpirant.

Et voilà que les portes s’ouvrent, et que pénètre dans la rame, l’héroïne du jour. Elle a 15 ans à tout casser. Elle a un sac à l’épaule et un visage angélique. Et elle est quasiment NUE.

Non non, je me suis pincée, et c’était vrai:

Le haut: Un débardeur blanc si fin qu’il était transparent, avec des ouvertures pour les seins bras énoooormes, un peu comme le gilet cousu main par Thérèse pour Thierry Lhermitte dans le père noel est une ordure. Si je vous dit qu’on voyait toute sa poitrine par les trous des manches, croyez moi, je suis marseillaise, mais là je n’exagère pas.

Et le bas? oh, le bas, je me suis repincée: une espèce d’excuse de jupe RAS la moule (désolée d’être vulgaire, mais c’était ça), avec des bas résilles à énoooormes résilles (vous voyez là, les gros trous). Et honnêtement, je n’ai pas insité, mais j’ai cru apercevoir qu’elle l’avait joué comme beckham comme Sharon Stone, …. sans culotte.

Voilà.

Ok il fait chaud. Mais quoi?

Honnêtement. Je suis choquée.

Rien ne se perd, tout se transforme, sauf la pudeur, qui elle, se perd assurément.

Originally posted on wanted101.vox.com