Non, c'est pas demain. C'est le film que j'ai vu hier. Enfin, c'est le xième remake, le dernier là.

Ce qui est ma foi très sympathique avec les films de boucherie:

– c'est qu'on a pas besoin de s'attacher aux personnages. On sait qu'ils vont tous finir éventrés, ce qui évite les larmes et les débordements mélodramatiques pour une fois;)

– c'est qu'il y a toujours des jeunes filles, avec des supers seins de la mort, beaux à en crever de jalousie, et qu'elles aussi, elles vont finir la hache dans le crâne, na.

– c'est qu'on peut toujours fermer les yeux, mais imaginer quand même les fragments d'os qui s'explosent et le sang qui gicle grâce à la bande son très explicite et travaillée;)

– c'est que ça fait du bien d'avoir toujours une longueur d'avance sur les personnages, hé vieux, pas besoin de courir, ta mort violente est certaine, relax 😉

– c'est que les scénaristes ont toujours pitié de nous autres, et qu'au final, il en reste bien un qui va s'en sortir indemne, bien que l'on imagine qu'il sera fortement affecté psychologiquement pour le restant de ses jours.

Alors, même si vous l'avez déjà vu sous d'autres formes, ce dernier Vendredi 13 est somme toutes recommandable, pour passer un bon moment à faire semblant d'avoir peur dans les bras de votre chéri 🙂

Originally posted on wanted101.vox.com